journaliste sur internet
pièce thèâtre pour quatre comédiennes à découvrir...
cette pièce mérite les planches metteurs en scène réveillez-vous
 trait journaliste Contact   trait journaliste Demande   trait journaliste Pigiste   trait journaliste Articles   trait journaliste forum   trait journaliste le journalisme accueil 

Certes les critiques du masque et la plume, pas plus que Jérôme GARCIN, ne semblent lire les pièces. Ils les critiquent parfois avec pertinence.
Qui alors pour lire les pièces et les conseiller ?
cette pièce pour quatre femmes mérite tellement d'être montée que j'invite les metteurs en scène à se réveiller.

Extrait :

Alice : - C’est une gasconnade ?
Odette : - Vous comprenez vite… J’allais ajouter pour une parisienne ! Je vous bouscule un peu, c’est
juste pour noyer mon anxiété ! Je noie mon anxiété dans la Garonne ! Je vous l’avoue sans chinois, sans
chichis même : je ne comprends pas pourquoi Frédéric n’est pas à ma place et moi derrière la caméra.
Alice : - La caméra ?
Odette : - Euh… Oui pour vous offrir la cassette de votre rencontre.
Alice : - Ah ! Forcément ! Quelle délicatesse !… Comme c’est touchant. Et vous travaillez depuis
longtemps avec Frédéric ?… Je me permets cette familiarité du prénom… sur son courrier si poétique, il
notait : « Appelez-moi Frédéric quand nous aurons la chance d’enfin croiser nos regards. »
Odette : - C’est plus intime. Frédéric avec un F comme Féerique ! Forcément Frédéric ! Toujours mieux
que son prénom de naissance ! Les parents sont parfois fous !
Alice : - Comment ? Frédéric est un pseudonyme ?
Odette : - Qui vous a induite dans cette erreur ?
Alice : - Vous !… Pourtant j’ai lu toutes ses biographies et pas une ne signale un pseudonyme.
Odette : - Il faudra vous y habituer ! Ici on cause avec des images.
Alice : - La terre du grand poète, forcément.
Odette : - Comme recopient les journalistes !
Alice : - Comme je suis heureuse d’être ici ! Devant la porte, je me demandais si l’idole de ma vie allait
m’ouvrir. Comme j’aurais été intimidée !
Odette : - Il doit encore traîner des moustaches dans le bureau. Tu veux que je les mette ?
Alice : - C’est une gasconnade ?
Odette : - On est dans le show-biz ici, après cinq minutes on se tutoie, après sept on s’embrasse sur la
bouche.
Alice se recule.
Odette : - C’est une des célèbres répliques de notre poète bancal ! Local ! Les aphorismes du
moustachu ! Il devrait être là, nous voguons à vue, nous sommes en totale improvisation. Je sens venir le
paranormal ! Et je n’aime pas ça ! (elle ressort de sa poche son portable et le rappelle). Toujours la
boîte vocale. « Frédéric, la première lauréate est impatiente de te voir en chair en muscles et en os. Et
plus si affinités » (elle pose son portable sur la table).
Alice : - Encore une gasconnade !
Odette : - Déformation professionnelle !


Contacter l'auteur de la pièce thèâtre, le dramaturge à découvrir absolument. Parole de moi !




Ajouter un commentaire journalistique

-COM1-- le 16 janvier 2011 à 21 : 12
par Julie : Bonjour,
Je serais intéressée par le texte de votre pièce 4 femmes afin de la proposer en lecture à notre troupe (de 4 femmes). Pourriez-vous me l'envoyer ? Merci beaucoup d'avance.
Cordialement,
Julie




Voir journalisme thème précédent du forum

Si vous souhaitez aborder un autre sujet : Vous pouvez débuter un nouveau sujet en respectant le thème du site.

sur le forum : Stéphane Ternoise au collège Ste Thérèse de Lalbenque
LIRE